1966 Ford Mustang Henry Ford II

En 1966, Ford triomphe en courses automobiles. Malgré un palmarès impressionnant, une course des plus importantes reste dans la catégorie “échec”. Il s’agit bien entendu des 24h du Mans, où Ferrari ne laisse aucune chance aux autres participants depuis 1960.

Mais c’était avant l’édition de 1966 où Ford avait revu son programme Total Performance et avait aligné six GT40 et huit Mk II (avec la participation de Shelby American et Holman & Moody).

Résultat: victoire d’une Mk II de l’écurie Shelby American suivit de deux autres Mk II pour un triplé historique !

Henry Ford II, grand patron de Ford, était l’invité d’honneur, choisit par l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) pour cette édition.

Etant le plus grand constructeur automobile du monde à cette époque, il fallait à M. Henry Ford II une voiture digne de ce nom pour son voyage en Europe et notamment faire l’ouverture des 24h du Mans.

Quoi de mieux que son modèle phare à cette période ? Une Ford Mustang Convertible !

En effet, elle a été réalisée spécialement pour Henry Ford II, comme le confirme une attestation de Ford France datée du 3 janvier 1991, qui stipule que la Ford Mustang VIN 6F08K285715 a été le véhicule mis en service par Ford pour M. Henry Ford II lors de ses séjours en France.

Prélevée sur les chaînes de montage puis envoyée ensuite au bureau de style de Dearborn, cette Mustang convertible code K (GT Hi-Perf) reçoit beaucoup de modification orientée “luxe” à l’intérieur.

Les panneaux de portes, sièges et banquette arrière sont supprimés pour laisser place à de nouveaux éléments plus luxueux. La nouvelle sellerie tout en cuir est de couleur Havane ainsi que planche de bord et boite à gants, une console spécifique incluant horloge, cendrier et vide-poches prend place entre les deux sièges avant.

A noter également que la radio est remplacée, un compte-tours et un manomètre de température d’eau sont ajoutés ainsi qu’une nouvelle console centrale comprenant horloge, vide-poches et cendrier.

Pour en faire un modèle encore plus spécial, beaucoup d’éléments sont signés “HF II”.

Côté moteur, rien est modifié sachant qu’il s’agit déjà d’un code K, développant 271hp. Elle est juste équipée d’un pont court permettant de fortes accélérations.

En 1967 M. Robert Chatet, sous-traitant de Ford, parvient à convaincre le constructeur de lui céder cette Mustang, garée au fond du parking du siège social de Rueil-Malmaison et qui affichait alors 15 000 km. Elle a ensuite appartenu à son fils avant d’être vendue aux enchères le 9 février 2018 pour 184 760 €.


Ecrit par Jean-Pierre Versini pour Mustang & Shelby Magazine

Photo: Artcurial