Gurney Bubble – La bulle sur le toit des Ford GT40

La Ford GT40 étant très basse, le cockpit intérieur est vraiment très exigu et rend l’accès à l’intérieur de la voiture très difficile pour les pilotes de grande taille. Les portières découpées avec le toit ne facilitent pas non plus les choses, rendant l’impression de pouvoir se faire guillotiner à chaque fois que les pilotes claquent la porte..

C’est pourquoi, lors de l’arrivé de Dan Gurney et de ses 1,93m dans le programme Ford GT comme pilote, lui et Phil Remington, ingénieur en chef chez Shelby, découpe une partie du toit de la portière et y ajoute une bulle. Cette bulle, appelée par la suite la “Gurney Bubble” (bulle Gurney en Français), permet à Dan Gurney d’être plus à l’aise et de pouvoir piloter tout en ayant un minimum d’espace entre le toit de la voiture et son casque.

 

La bulle est visible dès la première course du championnat du monde des voitures de sport en 1966, pour les 24h de Daytona en févirier (ancien nom pour le championnat du monde d’endurance actuel).

En haut à gauche: GT40 châssis P/1012 aux 24h de Daytona 1966, blanche n°97, pilotée par Dan Gurney et Jerry Grant.

En bas à gauche: GT40 châssis P/1031 aux 12h de Sebring 1966, bleue n°2, pilotée par Dan Gurney et Jerry Grant.

A droite: GT40 châssis P/1047 aux 24h du Mans 1966, rouge n°3, pilotée par Dan Gurney et Jerry Grant.

Toutes les voitures que Dan Gurney a piloté ont cette bulle. Cependant, d’autres châssis l’ont également. Les pilotes n’étaient pas forcement attribuées à une voiture précise, pouvaient changer d’une course à l’autre, voir même lors d’une même course.

Comme par exemple cette GT40, châssis p/1016: 

– 24h de Daytona 1966: blanche avec un capot, noir n°87 et pilotée par Ronnie Bucknum et Richie Ginther. Elle disposait d’ailleurs d’une boite automatique ! 

– 12h de Sebring 1966: bronze avec un capot noir, n°4 et pilotée par A.J. Foyt et Ronnie Bucknum.

– 24h du Mans 1966: bronze avec moustache rose, n°5 et pilotée par Ronnie Bucknum et Dick Hutcherson. On peut remarquer qu’elle est à ce moment là équipée de la bulle sur le toit.

870x489_thf252501

La bulle Gurney n’était pas suffisante pour le pilote Anglais Colin Crabbe qui faisait 1,97m. Il reçut alors une bulle bien plus importante sur sa GT40 châssis P/1021. La voici au Nürburgring en 1967:

gt40-1021 colin crabbe nurburgring 1967-3
gt40-1021 colin crabbe nurburgring 1967-2
gt40-1021 colin crabbe nurburgring 1967

En 1967, Ford signe sa deuxième victoire consécutive au Mans avec la MkIV châssis J-5 pilotée par Dan Gurney et A.J. Foyt.

C’est la seule MkIV a être équipée de la bulle sur le toit.

d8582cd89d071609229bc85ab8ae496e
20506817f29a2cc5d8a8fe409592f618

De nos jours, on peut voir beaucoup de GT40 (authentiques ou répliques) à en être équipée:

Pour les authentiques, comme précisé plus haut, les voitures changeaient de pilote et de configuration sans cesse d’une course à l’autre. Il n’est donc pas étonnant d’en voir certaines avec à un moment. 

Pour les répliques, de nombreuses en sont équipées en clin d’oeil à Dan Gurney et à sa victoire au Mans 1967 mais également et tout simplement pour pouvoir être acheté par un plus grand nombre de client, sans exclure ceux de grande taille.

Source: Ford GT: Then, and Now – Streather Adrian – ACO – racingsportscars – lemans.slot-racing – arthomobiles – roadandtrack – site gt40mk2 

EnglishFrenchGerman