RECORD: LE TOUT PREMIER PROTOTYPE DE LA SHELBY GT350R “FLYING MUSTANG” S’EST VENDU POUR $3,850,000

RECORD: LE TOUT PREMIER PROTOTYPE DE LA SHELBY GT350R “FLYING MUSTANG” S’EST VENDU POUR $3,850,000

Ce week-end lors de la vente Mecum d’Indianapolis, la GT350R 5R002 a été vendue pour $3,850,000 (avec les frais) ! Elle faisait partie des voitures et objets de la collection de John Atzbach à vendre durant la semaine du 10 au 18 juillet.

Cela fait d’elle la Mustang la plus chère jamais vendue de l’histoire, détrônant la célèbre Mustang du film Bullitt, avec Steve McQueen, vendue pour un total de $3,740,000.

Histoire

La Shelby GT350 est la réponse de Shelby American donnée à Ford qui désirait rendre sa Mustang, alors considérée comme “voiture de secrétaire”, plus sportive et capable de gagner des courses en championnat.

Ford a envoyé trois Mustang fastback blanche code K de l’usine d’assemblage de San Jose, en Californie, à l’atelier Shelby de Venice. L’une a été utilisée pour développer la version route de la GT350 (5S003), et les deux autres pour la version compétition (5R002 et 5R003).

Le tout premier prototype de la version compétition de la GT350, appelée version “R”, est le châssis SFM5R002. Cette voiture est probablement la Mustang la plus importante de l’histoire ! Non seulement elle aura donné l’image sportive souhaité à la Mustang en gagnant de nombreuses courses dont le championnat SCCA B Production en 1965, mais elle aura également fortement contribué à la renommée de Shelby en matière de performance.

Le développement

Beaucoup de pièces et d’idées ont été testés sur 5R002 sur le circuit de Riverside. La majorité d’entres elles se retrouveront sur la version finale du modèle, mais pas toutes, à l’instar de la prise d’air du capot qui a été retournée ou encore des manomètres du tableau de bord avec le compteur de vitesse situé en dessous.

Peter Brock a conçu une lunette arrière en plexiglas incurvée des deux côtés avec une fente en haut pour permettre à l’air de s’échapper. On peut aussi voir les modifications apportées aux ailes arrières qui ont été élargies à la main.

Les pilotes d’essai, qui n’étaient autres que Ken Miles et Bob Bondurant, faisaient un compte rendu à Chuck Cantwell, ingénieur en charge du programme GT350, des améliorations qui devaient être apportées. Chaque voyage sur la piste entraînait de nouveaux changements et la voiture changeait constamment de semaine en semaine.

Carroll Shelby a affirmé que plus de 50 000 miles ont été parcourus uniquement en phase de test, mais d’après Cantwell, s’en est beaucoup plus que cela !

Grâce à ces essais, ce châssis aura servi à développer la seconde voiture d’usine (5R001) ainsi que les 34 autres GT350R destinées aux clients.

Bob Bondurant dans 5R002
Ken Miles pilote 5R002
Présentation à la presse

Le 27 janvier 1965, la voiture a officiellement été dévoilée à la presse au circuit de Riverside.

Jerry Titus y est présent et écrit un article pour le magazine Sports Car Graphic après avoir testé 5R002. Pour l’anecdote, Carroll Shelby l’embauchera peu après pour devenir pilote officiel Shelby et il pilotera cette voiture pour gagner le championnat SCCA B Production la même année.

Le prototype fera la couverture du numéro de mars 1965 de Sports Car Graphic et du numéro de mai 1965 du magazine Road & Track aux côtés de la GT40 châssis GT103 et de la Cobra châssis CSX2513.

Avant de pouvoir courir en compétition, 5R002 a aussi été présentée à la FIA pour l’homologation afin d’être admise au championnat SCCA en catégorie B Production. Elle figure donc sur les documents officiels et a permis à Shelby et ses GT350R de participer à des courses officielles.

Les numéros de châssis des trois prototypes était écrit en haut du compartiment moteur, au feutre rouge.

Ce n’est qu’en mai 1965, soit près de six mois après avoir reçu les voitures dans les ateliers Shelby que Chuck Cantwell décide d’ajouter des plaques avec le numéro de châssis final. Ce numéro n’a pas été attribué en fonction de l’ordre de construction mais en fonction du VIN Ford. La première voiture de course est devenue 5R002, la deuxième voiture de course est devenue 5R001 et la voiture de route est devenue 5S003.

A noter qu’on peut encore lire l’ancien numéro qui était “SFM5003” sur cette voiture, renommée ensuite SFM5R002.

Première course, première victoire de la "Flying Mustang"

Le 14 février 1965 est entré dans l’histoire. En effet, en ce jour de Saint-Valentin, cette GT350R châssis 5R002 a participé à sa première course au Green Valley Raceway, au Texas. Résultat ? Victoire ! Avec… Ken Miles au volant ! Il s’agit alors de la toute première victoire pour une Mustang et qui plus est, dès sa première course !

Comme si ce n’était pas suffisant, un photographe a réussi à prendre en photo la voiture avec les quatre roues en l’air ! Depuis ce jour, la photo a fait le tour du monde et est apparue dans de nombreux magazines automobile. 5R002 est alors surnommée la “Flying Mustang” (la Mustang volante).

Après ça, 5R002 gagne plus de 10 courses avec des pilotes différents comme à Pomona en Californie, à Tucson et à Phoenix en Arizona ainsi qu’à Santa Barbara mais également à Willow Spings avec Chuck Cantwell au volant et remporte ainsi le championnat SCCA B Production de 1965 avec Jerry Titus.

Avec l’arrivé de la deuxième GT350R d’usine, 5R001, le châssis 5R002 retourne chez Shelby pour continuer à développer la GT350 avec notamment un test pour de nouveaux pneus Goodyear.

Le 31 mars 1966, Shelby vend la voiture pour $4,000 à Bill Clawson alors ingénieur chez Ford à Dearborn. Suite à des problèmes avec le moteur de la voiture, Clawson décide de le remplacer. Il contact alors Ray Geddes, chef de la division Performance de Ford, qui l’aide à trouver un nouveau moteur, mais pas n’importe lequel puisqu’il s’agit d’un moteur de… GT40 ! De plus, ce moteur était un moteur expérimental qui n’était pas censé quitté l’usine Ford pour ne pas tomber entre les mains du concurrent General Motors.

Clawson participe ensuite à divers courses avec 5R002 et en gagne quelques unes comme à Waterford Hills dans le Michigan plusieurs fois.

La voiture est vendue en 1968 à Dale Wood et Russell Fish qui dominent la division SCCA Southwest avec ce dernier au volant. A total, 5R002 aura remporté 18 courses sur les 21 où elle était engagée.

En 1970, Luis Blanq-Cacaux, du Mexique, rachète la voiture pour $3,500 et gagne trois fois à Monterrey au championnat Trans-Am mexicain. Après avoir utilisé la voiture pendant deux ans, il la laisse dans une cour près de Monterrey jusqu’à ce qu’elle soit re-découverte en 1989 par Mark Gilette, du Texas.

Mark Gilette ramène la voiture aux Etats-Unis et la vend à Rick Nagel qui l’a revend lui aussi à Steve Volk, qui l’exposera en l’état au Musée Shelby de Boulder, dans le Colorado, pendant 14 ans.

En 2010, Volk a vendu 5R002 au collectionneur de Shelby John Atzbach qui a été invité à montrer la voiture au Quail Motorsports Gathering qui célébrait les 45 ans de la Shelby Mustang.

Atzbach a ensuite chargé John Brown de Thoroughbred Restorations à Oklahoma City, dans Oklahoma, de restaurer la voiture dans sa configuration de course d’origine, telle qu’elle a été vue au Green Valley, en février 1965, pilotait par Ken Miles lors de sa première victoire.

Après quatre années de travail intense et grâce à l’aide d’anciens employés de chez Shelby, 5R002 est flambant neuve !

La voiture a ensuite été vue à plusieurs occasion comme au concours d’élégance d’Amelia Island en 2014 où Chuck Cantwell en personne est venu et l’a mené sur le podium pour y recevoir un prix, puis à la National Shelby Convention dans le Wisconsin où elle à reçut une note de 947/950 par les juges mais également à l’événement “Important Ford Prototypes” qui s’est tenu au siège social de Ford à Dearborn.

En 2015, 5R002 a reçu un prix au concours de Pebble Beach puis a été photographié pour une campagne publicitaire pour Rolex à Laguna Seca. Ford l’a également exposé plusieurs fois pour promouvoir le version 2015 de la GT350R.

Source: Mecum – 5r002.com – Shelby Mustang “The Total Performance Pony Car” by Colin Comer – Ford – Jerry Titus – Jim Marietta

EnglishFrenchGerman